Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Trouvez un centre de sevrage a l alcool en aquitaine et aidez mon fils

Par Mousse57

Mon fils de 37 ans a des problèmes alcool je n avais rien vu ou rien voulu voir je l ai su à la suite d une hospitalisation pour dépression il y a 15 jours il est resté 3 semaines dans une clinique et je pense qu il a bu pendant son séjour .aujourd hui il vient de se faire arreter positif en voiture .il passe au tribunal jeudi .tout cela s'est passé en haute Savoie lieu où il vit . Je ne sais plus je voudrai le faire venir sur Bordeaux afin qu il suive une cure de désintoxication ..je n en peux plus je suis cardiaque deux infarctus .je suis invalide arthrose évolutive et dépressive . aidez moi merci

Mise en ligne le 03/05/2018

Bonjour,

Nous comprenons une situation difficile dans laquelle vous ne savez trop comment vous y prendre. Vous dites ne pas avoir vu ou voulu voir que votre fils rencontrait une difficulté avec une consommation d'alcool et en avoir pris connaissance suite à une hospitalisation pour cause de dépression. Il n'est pas rare qu'une consommation d'alcool problématique soit en lien avec un mal-être, une souffrance ; l'usager allant chercher dans le produit l'oubli, le sommeil, le tranquillisant,… La dissimulation est fréquente, si votre fils a dissimulé cette consommation on peut penser qu'il ne souhaitait pas que vous en ayez connaissance.

Aujourd'hui nous comprenons votre souhait qu'il se rapproche de vous afin d'être pris en charge sur la question de sa consommation ; vous n'indiquez pas ce qu'il pense de cette intention, il est essentiel qu'il adhère à une prise en charge de ce type, qu'il y trouve un sens, un intérêt et une motivation.

Afin de l'amener à y réfléchir il nous semble important d'aborder le sujet non pas sur l'alcool en prime abord ce qui risquerait de bloquer le dialogue mais sur la compréhension que vous pouvez avoir de son mal-être, le non-jugement de sa situation et votre volonté de l'aider.

Il existe des lieux de consultations auprès de professionnels de santé spécialisés en addictologie pour les usagers qui souhaitent faire un point sur leur consommation pour s'orienter ensuite vers une meilleure gestion de celle-ci ou un arrêt. C'est avec le professionnel que l'usager fait le point sur la nécessité de s'orienter ou non vers un sevrage hospitalier puis une postcure.

Ces consultations sont proposées dans des Centres de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA). Elles sont individuelles, confidentielles et gratuites ; il existe des CSAPA dans tous les départements.

Ces professionnels proposent également des consultations destinées à venir en soutien à l’entourage, cela pourrait vous permettre de ne pas rester seule dans la situation, d'être aidée et soutenue dans la réflexion.

Nous vous joignons plusieurs liens ci-dessous, l'un pour le CSAPA sur Bordeaux, un autre qui vous permettra d'effectuer une recherche sur la Savoie si votre fils souhaite se rendre en consultation là-bas, un dernier qui vous apportera peut-être des éléments supplémentaires pour aborder le sujet avec votre fils.

Si vous souhaitez échanger de la situation sous forme d'échanges, vous pouvez également nous contacter de façon anonyme par téléphone au 0 980 980 930 de 8h à 2h (appel non surtaxé) ou par chat de 14h à minuit via notre site.

Bien cordialement

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivantes :


CSAPA-ANPAA 33

67, rue Chevalier
33000 BORDEAUX

Tél : 05 57 57 00 77
Site web : www.anpaa.asso.fr
Accueil du public : Du lundi au Vendredi de 8h30 à 19h (sauf vendredi jusqu'à 17h)
Secrétariat : Du lundi au jeudi de 8h30 à 19h. Le vendredi de 8h30 à 17h.
Consultat° jeunes consommateurs : Consultations jeunes et entourage sur rendez-vous, aux horaires d'accueil du centre.

En savoir plus :

Retour à la liste