Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses PDF Imprimer EnvoiMail

Mon mari est alcoolique, je suis perdue

Par ju74

Bonjour, Je me lance enfin... j'avoue être complètement perdue... Je connais mon mari depuis toujours, c'est mon premier amour, j'avais 15ans, on ne s'est jamais quitté, aujourd'hui nous sommes mariés et nous avons 2 enfants de 6 et 10 ans. Voila 19 ans que nous sommes ensemble. Il a toujours été un fêtard, avec une consommation excessive lors des fêtes ou des repas, même au point de s'endormir... C'était assez pénible pour moi mais pas grave parce que au delà de ça,c'était quelqu'un d'adorable. Vraiment très gentil, qui aime s femme et ses enfants, et qui ne buvait pas en dehors. Il y a 3 ans, il a pris un nouveau poste dans son entreprise et ça ne c'est pas bien passé, il a commencé a faire des crises d’angoisses et à avoir une consommation d'alcool excessive. L'an dernier, il a complètement lâché, il c'est mit a boire 2/3 fois par semaine le soir jusqu'à s'endormir et s'oublier là ou il s'endormait.. à ne plus prendre en compte sa famille. Par exemple un jour il est rentré au petit matin complètement ivre alors qu'il devait garder les enfants et je devait partir au travail, aussi il boit quand il garde les enfants, mon grand m'appelle au travail en me disant "papa est bizzare, il ne marche pas droit et tombe qu'est-ce que je dois faire?" Il est partit en cure l'an dernier après avoir fait une tentative de suicide après avoir bu, je lui ai dit tu reviens a la maison que si tu te soigne. C'était bien partit au début puis il a recommencé. A chaque fois qu'il garde les enfants c'est la même histoire, un jour alors que mon fils m'a encore appelé au travail, j'ai demandé à ma mère de venir chercher les enfants, je suis rentré à la maison, et il était là, en train d'écouter de la musique une bière à la main, je lui ai demandé ou était les petits et m'a répondu "dans leur chambre tu veux qu'ils soient ou?" Depuis ça je lui ai dit qu'il ne pouvait plus les garder, qu'il était dangereux pour eux, il s'est donc calmé... 1 mois après il prend la décision d'aller les récupérer à l'école le midi il semblait aller mieux et c lui qui avait pris cette décision... mon fils m'a appelé un nouvelle fois au boulot.... et il les a ramené à l'école ivre... Depuis il a baissé les bras, boit tout les soirs, je rentre il boit, manger fume puis cuve et s'oubli dans notre chambre.Et il m'anonce qu'il partira après les fête parce qu'il ne supporte plus de nous faire souffir. Le 23/12 et est parti de la maison en nous disant que je n'avait plus de mari et aux enfants qu'ils n'avaient plus de père. Je l'ai récupéré a l’hôpital, il n'a rien eu et n'a blessé personne heureusement, il avait eu un accident de voiture, voiture foutue, plus de permis et en attente d'une date pour le tribunal, il dit ne pas être inquiet et s'en veut de ce qu'il nous fait subir. Aujourd’hui on fait "chambre à part", je souffre de cette situation, mes enfants aussi, je lui ai dit que j'avais besoin de réfléchir, je suis perdue. Hier, je lui ai dit que j’étais prête à redonner une chance à notre famille si il se prenait en main, que j'étais prête à l'accompagner dans ses démarches, à l'aider du mieux que je pouvait mais que c'était la dernière fois. Il n'a rien répondu sauf "tu sais ce que j'ai besoin, c'est plus d'attention et de tendresse"... Je l'aime toujours, bien sûre, mais je me protège, je ne peux pas pardonner tout ça comme ça. Je ne veux pas le perdre, mais comment faire...... C'est en train de me briser.... Je ne sais plus... J'ai l'impression d'être la reine des idiote d’insister comme ça à l'aider. Aujourd'hui, j'ai besoin de me protéger et protéger mes enfants, et de l'aider en même temps,mais comment faire?

Mise en ligne le 04/01/2017

Bonjour,

Nous comprenons votre désarroi dans cette situation préoccupante et douloureuse.

Une consommation telle que celle que vous décrivez, installée depuis plusieurs années ne peut être le fruit du hasard et nous laisse penser qu’elle vient en réponse à un mal-être, une fragilité, une souffrance auxquels votre conjoint n’a trouvé d’autres solutions. Il serait intéressant qu’il puisse y réfléchir afin d’en comprendre l’origine et tenter de se libérer de ce qui le conduit à cette dépendance. Vous évoquez une cure qui semble avoir porté ses fruits quelques temps sans pour autant avoir duré sur le long terme. Vous ne dites pas quelles ont été les conditions de cette cure et s’il a bénéficié d’un accompagnement et d’un soutien psychologique par la suite.

Il est important de savoir qu’il existe des CSAPA (Centres de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie) dans lesquels se tiennent des consultations auprès de professionnels de santé spécialisés qui viennent en aide aux usagers dès lors qu’ils en font la démarche mais également à l’entourage. Ainsi votre conjoint pourrait s’il le souhaite y trouver une aide.

Par ailleurs, compte tenu de ce que vous évoquez, des sentiments que vous éprouvez pour votre mari, de votre volonté de tenter un nouveau départ malgré les situations préoccupantes y compris avec les enfants, il est aujourd’hui nécessaire de vous préserver tout en réfléchissant au futur. Pour cela, il nous paraîtrait intéressant que vous puissiez vous orienter vous même vers un CSAPA dans le cadre d’une consultation d’aide à l’entourage. Ceci vous permettrait de ne pas rester seule dans la situation, de prendre du recul et trouver une aide dans la réflexion, de vous sentir soutenue.

Ces consultations se déroulent en ambulatoire elles sont confidentielles et gratuites. Il existe des CSAPA dans tous les départements, il vous sera possible de trouver les adresses sur le site "alcool info service" à la rubrique "adresses utiles".

Si vous souhaitiez évoquer la situation sous forme d'échanges, il est possible de nous contacter par téléphone 7jours/7 au 0 980 980 930 de 8h à 2h (appel anonyme et non surtaxé) ou par chat via notre site de 14h à 2h.

Bien cordialement 

Retour à la liste