Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Mon conjoint et l alcool

Par Fanny17123

Mon conjoint est alcoolique mais il ne veut pas se faire soigner. Quand il boit le lendemain il me dit t'inquiète je vais arrêter. Le problème c'est que des qu'il boit un verre d'alcool il a envie d'en avoir plus. Hier repas de famille il a bu qq verre de vin et hier soir il était mal car il voulait continuer de boire. Mardi dernier il a bu 1 bouteille de whisky seul et le lendemain il n'a pas pu aller au travail. Je le couvre auprès de ma famille, amis... il a des dettes à cause de l alcool. Je ne sais plus quoi faire, aider moi

Mise en ligne le 28/11/2017

Bonjour,

Votre conjoint semble présenter des problèmes avec l'alcool mais ne souhaite pas d’aide. Vous nous demandez des conseils.

Une consommation importante et régulière d’alcool cache souvent un mal-être, une souffrance. Certaines personnes ont du mal à gérer leurs difficultés personnelles, leurs émotions (colère, tristesse, frustration,….). De ce fait, l’alcool peut devenir rapidement « une béquille » car il présente, entre autres, des effets antidépresseurs et anxiolytiques.

Son refus d’aide et d’arrêter ce produit viennent peut être du fait que l’alcool l’aide à « tenir bon » au quotidien. On peut ainsi aisément comprendre sa difficulté à se limiter malgré les conséquences que cela a sur sa vie (dettes d’argent, l’impact sur son travail, ...).

Nous comprenons que la situation soit difficile à vivre pour vous d’autant plus que cela semble prendre des proportions de plus en plus importantes dans votre vie. Il nous parait nécessaire que vous ne restiez pas seule, que vous puissiez parler de ce que vous vivez avec votre conjoint. Nous ne savons effectivement pas s’il prendra un jour la décision d’arrêter et si oui, cela lui demandera dans tous les cas du temps (du temps pour prendre conscience de ses difficultés, pour les accepter, pour aller vers du soin, et pour éventuellement arrêter de l’alcool).

On ne peut pas obliger quelqu’un à arrêter de boire s’il ne le souhaite pas, ainsi l’orienter vers un centre de soins spécialisé dans les dépendances ne parait pas pertinent pour l'instant. Toutes fois, vous pourriez essayer de centrer votre discours, non plus sur l’alcool, mais sur cet éventuel mal-être qu’il aurait en lui. Il semble également important que vous lui verbalisiez votre souffrance, votre inquiétude. Pour vous aider dans cette démarche sachez qu’un CSAPA (Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie) pourrait vous recevoir. Des professionnels de santé tels que des médecins, psychiatres, psychologues y exercent et consultent auprès des usagers mais également de l’entourage de façon gratuite et confidentielle. Vous trouverez les coordonnées du centre près de chez vous ci-dessous.

Pour toute autre question, n’hésitez pas à contacter un de nos écoutants, soit par téléphone au 0980980930, tous les jours de 8h à 2h, appel anonyme et non surtaxé, soit par Chat via notre site internet, tous les jours de 14h à minuit.

Cordialement

 

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivantes :


En savoir plus :

Retour à la liste