Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Fais je correctement mon arrêt ?

Par Julie261031

Bonjour, voilà cela fait maintenant 2 ans environ que je consomme de façon quotidienne du vin rouge. La première année se fut 3 verres environ par soir, voire 4/5 au maximum lors de certains évènement. Depuis 1 an presque, ma consommation a fortement augmentée. J'ai décidé donc d'arrêter de boire mais de façon la plus efficace en ce qui me concerne. J' ai déjà les effets du sevrage (transpiration, irritabilité, insomnie, etc ...= mais cela fait 3 jours que j'ai réduit ma consommation de vin rouge à 4 verres par soir sur 4 heures de temps au lieu des 10 à 15 verres quotidiens pris dès le matin. Je me demande si cela est correct de procéder par une diminution importante pour arrêter progressivement, me détachant ainsi de mes habitudes ? Cdt

Mise en ligne le 04/12/2017

Bonjour,

Vous avez décidé de diminuer progressivement votre consommation d'alcool devenue excessive et dangereuse pour votre santé. C'est une très bonne initiative et nous vous encourageons à continuer dans ce sens.

Il n'y a pas une manière incorrecte de procéder. La plus adaptée est sans doute celle qui vous correspond. La diminution, plutot que l'arret brutal est une façon de faire.

Cependant, nous souhaitons vous informer du risque particulier que présente un sevrage d'alcool. Il s’agit d’un risque de délirium tremens. Ce trouble consiste à avoir un délire et des hallucinations fortement angoissantes le temps du sevrage. Ces troubles peuvent entraîner des passages à l’acte dangereux ou violent à son encontre ou vers une autre personne. Dans certains cas, des comas, parfois fatals, ont été constatés, ce risque n'est donc pas à prendre à la légère.

Pour cette raison, nous conseillons aux personnes qui veulent entreprendre un sevrage de consulter un médecin. Celui-ci pourra proposer un traitement par exemple afin d’éviter l’apparition du délirium tremens.

Sachez que vous avez la possibilité de consulter des médecins alcoologues auprès d’un centre de soins en addictologie. Les consultations y sont condidentielles et gratuites. Il vous sera possible de faire un point sur votre démarche d'arrêt, de tenir vos objectifs et d'être soutenue.

Ces centres offrent également la possibilité de bénéficier d’un accompagnement psychologique afin de comprendre les raisons d'une telle alcoolisation mais aussi dans le but de consolider l'arrêt. Vous trouverez une adresse en bas de page. Si vous ne souhaitez pas vous rendre dans un service spécialisé, n'hesitez pas à consulter votre généraliste, de manière à sécuriser votre démarche.

Vous pouvez également joindre un de nos écoutants afin d'avoir un premier contact, du soutien au 0980 980 930 (ligne de "Alcool Info Service", gratuite et anonyme depuis un poste fixe, tous les jours entre 8h et 2h du matin) ou par chat.

Bonne continuation

Cordialement

 

 

 

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivantes :


CSAPA-ANPAA31

square Saint Jean
en face de la mediathèque
31800 SAINT GAUDENS

Tél : 05 61 88 11 73
Site web : www.anpaa.asso.fr
Accueil du public : Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h à 17h, sur rendez-vous. Rendez vous possible jusqu'à 18h le jeudi et jusqu' à 19h le mardi
Consultat° jeunes consommateurs : Consultations sur rendez-vous. Consultations sur place, ou à la rencontre du jeune sur son lieu de vie ou en milieu scolaire

CSAPA Clémence Isaure

42, rue des Champs Elysées
31100 TOULOUSE

Tél : 05 61 61 65 50
Site web : clemence-isaure.org
Accueil du public : Lundi, mardi, jeudi de 10h à 18h. Vendredi de 12h 30 à 17h. Mercredi de 14h à 18h Permanence juridique le vendredi à partir de 13h.
Consultat° jeunes consommateurs : Consultations sur place ou sur le site de centre de formation professionnelle (CFA ou lycée professionnel...). Consultations sur rendez-vous.

Retour à la liste