Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Pas tous les jours...

Par chloe09

75 réponses


Mozel - 10/01/2018 à 18h32

Salut a vous. Alors voilà, je suis aussi une alcoolique invisible. 1a2 cuite dans la semaine mais le plus gros du problème c'est que quand je commence je m'arrête plus...
Cette après midi j'ai décidé d'en parler a mon médecin traitant. Il ma dit que pour ma santé ce n'étais si grave mais ma quand même donner un traitement. Pas pour un sevrage radicale mais pour pour avoir de moins en moins envie.

Laetitia974 - 11/01/2018 à 08h23

Bonjour à toutes,

C'est avec beaucoup d'émotion que je prends enfin mon courage pour écrire sur un forum et expliquer mon soucis.
Je vous trouve toutes très courageuses, j'espère arriver à avoir autant de force...

Petite présentation : j'ai 28 ans, maman de 2 enfants de 7 et 4 ans et en couple depuis 11 ans. L’alcool a toujours été "culturel" je dirais dans ma famille : le petit apéro du soir quoi ! mon père est alcoolique je l'ai toujours su, j'ai également plusieurs oncles qui l'ont été par le passé mais qui on réussit à s'en sortir par le biais de cures.

Bref j'ai toujours étais baignée dans l'alcool. Pour ma part, je bois depuis mes 15 ans avant c'était en soirée avec les amis pour faire la fête. Depuis maintenant 8 ans je dirais c'est chaque soir, au début c'était un verre comme ça en rentrant du travail avec mon conjoint puis au fil des années, 2 puis 3...etc aujourd'hui je peux très bien boire de 3 à 6 verres chaque soir. Dans le cadre de soirée je bois jusqu'à m'écrouler (je ne me souviens même plus de ma soirée du nouvel an...)

Hier soir après mes "quelques" verres j'ai eu un sentiment étrange...je me suis revu petite voyant mon père boire, ma mère cachant désespérément les bouteilles. Je me suis dit que je ne voulais pas que mes enfants grandissent avec cette image de leur maman qui boit tous les jours. J'en ai marre de me réveiller et trouver mon visage de plus en plus marqué par l'alcool...

Mais j'ai peur de ne pas y arriver....je suis dépendante j'en suis sur mais comment faire pour résister quand on conjoint lui boit volontiers son petit apéro devant moi...

j'espère trouver de l'aide auprès de vous et vous remercie par avance pour votre lecture et réponse !

Caroline23 - 11/01/2018 à 08h46

Bonjour les amis,

Alors voilà ça y est , je suis allée à ma première réunion chez les AA. Accueil très chaleureux, on se sent tout de suite entouré.
Le principe est qu'à chaque réunion, on prend une thématique parmi les 12 étapes et on témoigne chacun son tour sur cette thématique. Les témoignages étaient poignants, émouvants, parfois drôles.
Je n'ai pas pris la parole au cours de la réunion, mais à la fin le modérateur m'a proposé de dire quelques mots et il m'a été difficile de ne pas me laisser submerger par l'émotion.

Je suis vraiment heureuse de l'avoir fait. J'ai beaucoup pensé à vous tous en y allant, pour me donner de la force, ne pas me dégonfler.
Aujourd'hui, je me sens apaisée, soulagée...libérée de 15 ans de mensonges, de tromperie.
Je suis aussi épuisée, comme si j'avais mené un combat pendant toutes ces années...à prévoir , organiser, planifier ma prochaine cuite!
Je suis vraiment pleine d'espoir ce matin! J'espère qu'il sera contagieux happy

Bon courage et bonne journée!

salmiot1 - 11/01/2018 à 09h59

Bonjour !

Un bonheur de vous lire .
Bienvenue Mozel et laetitia !

Merci de ton partage Caroline ! Quel grand pas en avant tu as fait hier .
Il existe aussi des forums A.A. dont celui de l'Ombre à la Lumière qui peut être un excellent complément vu qu'il est ouvert jour et nuit et qu'il accueille des alcooliques d'un peu partout .

laetitia ! Quel beau prénom, celui de ma fille unique qui ne m'a jamais abandonné et qui toujours était à mes côtés lorsque je rentrais bourré et qui insistait pour que je retourne en réunion car elle voyait que je ne m'en sortirais pas seul . J'y suis aussi allé pour elle mais ensuite pour moi et j'ai résisté à toutes les tentations car je n'étais plus seul .

Bonne route à toi etybonne route à toi Mozel . Tu devrais voir un addictologue qui connaît bien les alcooliques je crois .

Belle journée à vous , moi je pars pour toute la journée à la campagne chez ma sœur .

Mozel - 11/01/2018 à 10h05

Bravo Caroline pour ta première réunion. Laetitia les premiers pas pour guérir sont souvent les plus durs on le sait tous que le combat seras dur avec ce que la vie nous réserve on peut souvent que replongé mais le premier pas le plus douloureux et de reconnaître ce problème. Ayant et vivant ce que tu vis je sais que ce n'est pas facile, avoir un entourage qui consomme régulièrement ou pire que nous on allège notre soucis. Mais comme toi j'ai un enfant de 7 ans et je veux pas lui faire vivre ce que j'ai vécu étant enfant. Bon courage a tous et bonne journée

Laetitia974 - 11/01/2018 à 10h33

Merci beaucoup pour vos encouragements cela me touche beaucoup

Effectivement c'est assez dure d'avoir une vie sociale quand on veux combattre l'alcool...encore ce midi je déjeuner chez ma belle mère et en arrivant c'était "tu bois quelque chose ? Une bière non ?" Heureusement la journée j'arrive à me contrôler étant donné que je travail mais la tentation est forte

chloe09 - 11/01/2018 à 11h11

Bonjour à tous.

Ça m'impressionne de voir que nous sommes si nombreux et nombreuses avec ce problème d'alcoolisme invisible. Et si seuls.
Mais là nous ne sommes plus seul(e)s. On va y arriver.
Essayez autant que possible de rencontrer un addictologue. Moi j'en ai trouvé un gratuit par le biais des liens donnés sur ce site. Et il m'a vraiment prise au sérieux, cela aide beaucoup. Allez-y ! Toutes les aides sont bonnes à prendre.

Imaginez-vous en filles en forme, avec une belle peau souple et fraîche happy et des neurones bien vaillants. C'est pas mal aussi !

À bientôt.
Chloé.

IteMissaEst - 11/01/2018 à 17h12

Laetitia,

Je me retrouves il y a 16 mois de cela lorsque le 1er septembre 2016 je me suis une nouvelle fois regardé dans le miroir, le cerveau dans les brumes. Je me suis dit : "Mon gars à ce rythme dans 5 ans t'es foutu". Il faut dire que l'alcool (l'approvisionnement quotidien) devenait une obsession, j'adoptais des comportement de dissimulation (je cachais mes vidanges, je me débarrassais de mes canettes dans les poubelles de rue). J'ai fais un rapide état des lieux et je me suis dis "Nous somme le 1er septembre, je rentre en classe "abstinence".

Certes j'ai dû faire face à l'incompréhension de mes proches qui ne voyaient qu'une partie de l'iceberg : mon endormissement au canapé le soir. Pour le reste j'arrivais à bien cacher ma conso. Je trinquais en silence, au propre comme au figuré. Seul à table dans la cuisine quand les autres regardaient les émissions de début de soirée pour ce qui est du propre... Pour ce qui est du figuré : black-out, stigmates sur le visage, prise de poids, insomnies, douleurs abdominales...

J'ai mis en place des rituels : apéro soft au cours desquels j'accompagnais mon épouse qui buvait UN mousseux, une heure de marche (si possible à l'extérieur sinon sur tapis). Tout cela m'a permis de combler l'apéro time.

J'ai mis un nom sur mon alcoolisme : anxiolytique. Tu parles, anxiogène oui... car si cela me permettait d'enlever la pression de la journée ça me faisait replonger encore plus bas le lendemain.

Je n'ai pas fais mon coming out. Je n'en ai pas le courage. Pourtant j'exerce un métier d'autorité où je dois prendre des responsabilités et imposer mes idées... Je prétexte un problème (réel mais pas à ce point) de santé pour justifier mon abstinence auprès des gens qui s'étonnent du fait que je ne boive que de l'eau...

Les premiers moments sont délicats mais ça vaut la peine.

Courage

Abstinence - 11/01/2018 à 23h51

Coucou happy

Cela faisait 12 ans que buvez beaucoup tout les 2-3 jours et je ne m'arrêter que lorsque je m’écrouler sur le canapé sad

J'ai arrêter le 1 janvier 2018 cela fait donc 11 jour big-smile ma bonne résolution pour cette année avec celle de perdre mes 30 kilos en trop ^_^

Mon souci c'est que je ne supporte pas ma tète toutes gonflé et mes yeux rouge sad je me préférer quand je buvez au moins je savait pourquoi jetait dans cette état alors que la je ne comprend pas je penser vraiment que j'allait m'affiner mais non et j'ai peur de replonger a cause de sa :,(

Bon courage a vous et bravo a ce qui on arrêter de boire happy

Répondre au fil Retour