Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

besoin d'aide pour aider ma femme

Par sumo13

bonjour,

ma femme a un problème d'alcool, je ne sais pas si ça en ai au point de pouvoir parler d'alcoolisme, c'est pas quotidien, mais c'est régulier et en cachette.
il y a déjà eu des crises, des cris et des pleurs, il y a déjà des discutions et des dialogues, des décisions, par exemple au jour d'aujourd'hui plus de petit apéro le weekend.
mais je sais quelle continue de temps en temps a boire, cela se voit par son comportement et sa façon d’être qui change, dans le doute, depuis peu j'inspecte aussi les bouteilles.
ce qui est surprenant et difficile a comprendre c'est qu'en sortie, chez des amis, chez ses parents, elle va prendre l'apéro, boire 1 ou deux verres de vins, et là pas de problème son comportement ne change pas, par contre quand c'est en cachette, c'est vraiment différents, surement due a une prise rapide en quantité, un genre de shoot ?!
elle a une forte tendance a la déprime, je pense qu'elle se sert de l'alcool comme anxiolytique.
le problème étant que l'alcool empire le tout. et qu'avec l'exagération quand son comportement change, elle peut basculer pour rien dans le bad trip, parler de suicide, de vie de merde, etc...
je ne veux pas en arriver a la manière forte a l’électrochoc, bien que c'est ce qui nous a permis d'avancer un peu et décider de supprimer le petit apéro, j'ai du lui faire comprendre par les cris, que faire ça était un manque de respect pour nous sa fille et moi, que c’était nous les premières victimes de ses actions.

j'aurais tendance à vouloir utiliser électrochoc, en parlant de ça a ses parents ce qui serai un drame pour elle, ou en virant tout les alcools de la maison.
mais je me dit que ce n'est surement pas la meilleure solution.
plusieurs fois je lui ai demandé d'en parler a son médecin, de prendre rdv que pour ça mais rien n'a encore été fait.

c'est dur a vivre, car j'aime ma femme, elle se fait du mal mais nous en fait aussi.

Fil précédent Fil suivant

1 réponse


patricem - 17/02/2017 à 08h39

Bonjour,

au début, l'alcool peut agir comme anxiolytique. Mais après, il agrave les déprimes : elle pense calmer ses angoisses, en fait, cela les renforce.

Mais quand on boit, on ne s'en rend pas compte sad

Je ne connais pas de bonne manière de parler à quelqu'un de son alcoolisme. Il faut que cela vienne d'elle et ne pas la brusquer. Il y a une peur du manque (la dépendence ?) qui risque de la braquer et de lui faire consommer encore plus en cachette...

Courage

Répondre au fil Retour