Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Y a-t-il un espoir ?

Par maylie2404

Bonsoir à tous je ne sais pas par où commencer pour raconter mon histoire et cela est très dur à supporter au fil du temps.

Actuellement je suis en couple depuis 8 ans avec mon conjoint. Depuis que je le connais il a toujours bu de l'alcool raisonnablement mais depuis peu son alcoolisme est devenu très mauvais. En ce moment il se contente de boire que le weekend et chaque soir il rentre à la maison dans un état déplorable.

C'est très difficile à comprendre et à trouver une solution car s'ensuit des disputes des engueulades des incompréhensions et des pleurs.

Par manque d'expérience j'ai essayé de régler le problème par moi-même en tentant de lui supprimer l'alcool ou de lui donner des règles à respecter. Mais j'ai vite compris que rien de tout ça ne pouvait fonctionner car il avait réellement un problème. Alors y a-t-il un espoir qu'une personne qui a un tel problème puisse reprendre sa vie en main ?
À vrai dire je sais ce qu'il me reste à faire, et je dois l'aider grâce à un professionnel. Mais être un proche et subir tout ça est tellement difficile, on a envie de baisser les bras et de refaire notre vie ailleurs car on sait qu'on ne mérite pas ce genre de vie.

Mais d'une certaine façon, je ne veux pas baisser les bras pour mon couple et je veux aussi l'aider pour qu'il puisse s'en sortir personnellement. Mettre des mots sur ce que l'on ressent pour l'écrire est tellement rassurant, j'espère avoir des témoignages de personnes qui puisse me donner conseil pour mieux tenir.

Fil précédent Fil suivant

5 réponses


celeste06 - 05/03/2018 à 11h25

Bonjour,

je suis dans le meme cas que vous j'ai un compagnon qui après le travail achète un flash de wisky il termine plutot que moi donc il a du temps pour la boire avant que je rentre du travail je le vis trés mal cette situation en effet à l'age de 10 ans mon père est décédé il était violent et alcoolique ; aujourdhui j'ai un frere de 40 ans qui prend le meme chemin que mon père. Mon compagnon n'est pas violent mais le fait qu'il boit tous les jours me gene énormement. on a beaucoup de disputes, des pleurs etc.. il cache les petites bouteilles on joue a cache a cache je ne supporte plus. je ne vis plus je ne vais plus au sport je me suis mise à refumer. A part ca c'est quelqu'un de trés bien j'ai essayé de comprendre pourquoi il buvait il me sort plein d'excuses le manque de sa fille qui vit avec sa mère , l'ennui, l'inactivité du week end quand il pleut, des reflextions au travail etc...Il a perdu 3 fois son permis à cause de l'alcool.
tout ce que tu dis j'ai le meme ressenti ; Que faire ? je suis preneuse également de témoignages pour m'aider avant tout pour avoir la meilleure attitude pour qu'il s'en sorte aussi.

maylie2404 - 05/03/2018 à 17h17

Merci céleste 06

Effectivement tout ça est difficile pour nous on ne sait pas comment faire. Mais je pense que si ce problème concerne les hommes principalement c'est que nous les femmes nous sommes plus solide à affronter les obstacles et ce genre de problème. Pour ce qui est des excuses il me sort la même chose.

Après je pense que s'énerver et baisser les bras ne mène à rien à nous de savoir prendre notre patience. Puisque d'une certaine façon nous passons d'un homme enfant qui vivait chez sa mère à sa femme.

SAMACE - 05/03/2018 à 23h58

On subit cette maladie toxique... contaminé par un tiers. (Mari, frère, parent...) on se bat contre elle sans avoir le contrôle.. on est forte, mais remplie de doute,d'incertitude et d'angoisse. L'espoir fait vivre c'est ce qu'on dit...je comprend mieux cette expression maintenant.
Je suis combattante mes quand je le vois saoul, je me sent frustré triste et en colère.

bartholdi - 12/03/2018 à 18h50

Bonsoir MAYLIE
JE VOUS COMPREND QUE TROP BIEN VIVANT UNE STUATION ANALOGUE AVEC MA COMPAGNE A LA DIFFÉRENCE PRES QUE LA FEMME CACHE A LA PERFECTION SON ALCOOLISME
JE VEUX VOUS RÉPONDRE SUR UN POINT PRÉCIS :NE VOUS FAITES D’ILLUSIONS LE CHANGEMENT C EST PAS POUR DEMAIN .MOI AUSSI J AI TENTÉ L INTERVENTION D UN SPÉCIALISTE J ‘AVAIS OBTENU UN ENTRETIEN MA COMPAGNE A NIÉ EN BLOC J AI MÊME DÉCOUVERT QUE C ÉTAIT MOI L ALCOOLIQUE
VOUS ÊTES JEUNE PENSEZ À VOUS DONNEZ LUI ÇA CHANCE PAR UNE SÉPARATION À L ESSAI AVANT D ÊTRE DEFENITIF
BON COURAGE

Celu - 17/03/2018 à 05h02

J ai bientôt 43 ans. En couple depuis 28 ans . Un mari qui boit en soirée,avec ses potes ,en réunion de famille . Lorsqu'on rentre chez est parfois difficile . Toujours à la limite ..Mais des propos haineux ,des injures et ses reproches toujours plus vifs,des gestes déplacés parfois ,qui font peur. ...

Et le.lendemain des "j ai compris,je t aime,ça a été le.declic,je ne boirai.plus. " paroles oubliées dans les semaines ou les mois qui suivent. Et moi qui pardonne ,qui.ne jure que par.notre amour présent depuis 28 ans.

Belle vie tout de même, deux très beaux enfants de 21 et 17 ans. Une belle maison . Chacun un travail . Bref,des choses auxquelles je me accroche et qui le conforte dans sa situation. Les enfants sont grands on peut faire un peu ce qu'on veut . On ne à pas.les mêmes loisirs mais ce n est pas grave ...

Et puis ce week end ,une soirée de plus arrosée avec ses potes . Il rentre et commence son cirque habituel en me réveillant dans la.nuit saoul . Tu ne veux JAMAIS parler ...reproches,gestes déplacés, injures ..Le cercle infernal . Je me tais si.je parle ça empire. Il s endort ,puant l alcool me serrant tellement fort dans ses bras que j ai énvie de vomir mais je suis contente il dort.

Je vais avoir 43 ans ....Rien n à changé depuis 28 ans . Je me réveille le dimanche matin et ma belle soeur (sa soeur !) vient prendre un café. Elle me embarqué dans.la.voiture pour déposer plainte. Cette nuit fut celle de trop . Je veux vivre sans peur . Je veux vivre sans avoir mal au ventre à chaque fête ou sortie . Je veux vivre en profitant de mes enfants .

Je veux vivre sans lui . Je l aime.mais je ne veux plus vivre cela . Il m aime mais il ne sait pas m.aimer correctement .

On ne doit pas vivre comme cela.

Répondre au fil Retour