Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Est ce que votre couple a survécu ?

Par aude81

Bonjour

Je voudrais des messages d’encouragements et positifs de couples qui ont survécu à l’alcoolisme.

J’ai l’impression que mon conjoint veut s’en sortir malgré les rechutes régulière. À chaque rechute il voit moins et moins longtemps et il me lance des appels au secours. C’est très dur pour moi de refaire confiance à chaque fois mais pour l’instant je suis encore présente pour lui, pour nous et notre famille.

Je lis que bcp de couples ont explosé en vol et j’ai peur que ça nous arrive aussi.

Qui a tenu et est heureux aujourd’hui ?
Merci
Bonne journée

Fil précédent Fil suivant

15 réponses


patricem - 14/06/2018 à 10h22

Bonjour,

les rechutes sont malheureusement fréquentes mais si elles s'espacent et durent moins longtemps, c'est plutôt bon signe. Est-il accompagné ?

Cdt,

Patrice

aude81 - 14/06/2018 à 11h39

Bonjour Patrice

Oui, par un psy, un addictologue, une hypnotiseuse, les AA et il prend de l'AOTAL et antidépresseur. Je pense qu'on peut pas faire plus. Il peut compte aussi sur moi, sa soeur, ma mère et un de ses potes.

Depuis décembre où il est tombé dans un coma et s'est retrouvé à l’hôpital, il rechute tous les 2 mois environ et la période d'alcool dure 1 semaine environ avec une quantité allant de 1/2 bouteille à 2 bouteilles de vin par jour (je pense !).

Merci de vos échanges.

Indecise - 14/06/2018 à 11h57

moi aussi j'aimerais lire des histoires qui ont bien fini. J'ai très peur de comment nous allons surmonter son problème d'alcool.

cuberdon - 14/06/2018 à 13h00

bonjour,

Je suis avec mon compagnon depuis 5 ans maintenant. Quand je l'ai rencontre, il était abstinent depuis 8 ans.
Il a craqué il y a un an et demi. Il pensait pouvoir "gérer" et reprendre un verre de temps en temps. très vite le verre est devenu une bouteille et d'une bouteille il est passé à 4! Il a de nombreuses fois essayé de s'en sortir. il arrêtait pendant une semaine puis il recommençait. Toujours avec l'envie d'arrêter mais sans y arriver.

il a décidé de rentrer en cure au mois de février, car nous nous sommes tous les deux rendus compte qu'il était impossible de s'en sortir seul. C'est une maladie tellement insidieuse qu'il faut se faire aider de l'extérieur.
Il est sorti il y a 3 mois et il a rechuté, nous avons pris les devants et il est reparti en cure de suite.

Il y a une chose importante à savoir avec un malade alcoolique, on ne peut pas parler de confiance car c'est plus fort qu'eux. Dès que l'idée de boire arrive dans leur cerveau, ils ne pensent plus qu'à ça et le reste n'a plus aucune importance. Sa réalité n'est plus la vôtre.
Cela ne veut pas dire qu'il ne vous aime plus ou qu'il s'en fout de vous décevoir, c'est bien plus complexe que cela. Il ne peut juste pas y arriver seul!

Si vous en avez la force, il faut lui montrer que vous êtes à ses côtés mais que vous ne pouvez pas tout accepter. Vous devez aussi penser à vous, ne pas vous éteindre car vous êtes importante et que vous devez aussi garder la tête hors de l'eau.

Le fait qu'il se fasse aider est très important, on lui donnera les clefs pour y arriver.

Le plus difficile je trouve est d'être confronté à une personne qu'on ne reconnaît plus mais vous verrez aussi que les périodes de sevrages vous rendront votre amoureux. C'est de l'homme sans l'alcool qui doit vous donner l'envie de vous battre à ses côtés et qui fera de vous un couple plus fort.

Tout ceci peut paraître être du grand bla-bla et c'est difficile d'expliquer tout ceci par écrit. mais sachez que vous n'êtes pas seule et que si il veut vraiment s'en sortir il y arrivera. Avec des rechutes certes, mais plus fort chaque fois d'avoir tenu plus longtemps.

On croit qu'on est au fond du trou, qu'on ne reverra jamais le ciel bleu mais les moments d'accalmie et de bonheur reviennent.

je vous souhaite beaucoup de courage, et surtout ne vous oubliez pas. Ce n'est pas vous qui êtes malade c'est lui. Et si vous n'allez pas bien vous ne pourrez pas l'aider non plus.

Je vous envoie toute mon énergie,

D.


aude81 - 15/06/2018 à 09h54

Merci Cuberdon, il en faut de l'énergie et ne pas montrer ses failles. Je suis forte pour mon fils et pour lui. Je vis beaucoup à travers lui mais j'essaye de ne pas m'oublier : je prends soin de moi, je déj avec des copines...

Pensez vous qu'il n'y a que la cure pour arrête l'alcool à vie ? Nous ne l'avons pas envisagé pour le moment.

Ca fait 1 semaines, depuis sa rechute, et la vie reprend son rythme. Il s'occupe l'esprit. Je respire.

Je ne connait pas l'avenir mais j'espère tellement que le pire soit derrière nous.

cuberdon - 15/06/2018 à 11h23

aude81,
je voudrais vous dire que oui...mais une semaine c'est tellement peu.
Je pense que la cure, indépendamment du fait qu'il soit médicamenté pour le sevrage, il y a aussi tout le suivit de l'équipe médicale et des psychologues.
C'est hyper important car ils vont plus loin dans leur démarche et cherche dans un premier temps à sevrer le patient mais ensuite ils cherchent la cause de cette dépendance...
Cela peut être lié à plein de choses qui nous dépassent.

Apprendre à vivre heureux avec soi-même aide à être heureux avec les autres.
Il est évident que si le choix de la cure il y a, il doit être fait par lui et en toute connaissance de cause. Car si il n'est pas tout à fait ok de cette solution, cela ne marchera pas.

Il prend des médicaments pour arrêter? Car je ne sais pas si vous le savez mais arrêter de boire sans suivit médicale est très dangereux pour la santé (oui je sais c'est paradoxal).
Les alcooliques sont en manque de vitamines, ils ont des problèmes de tensions et peut-être encore d'autres choses comme le pancréas ou le foie. il doit absolument aller voir son médecin traitant et si il ne veut pas aller en centre, au moins se faire suivre par lui.

Il y aura encore des hauts et des bas mais si je vous lis bien, il en a l'envie et ça c'est déjà formidable.
je vous envoie plein d'énergie et de courage.

aude81 - 15/06/2018 à 12h21

Merci pour ces infos.

Oui il est suivi : AOTAL, antidépresseur pour les médocs depuis pas mal de temps et psy, addictologue, AA, hyptnose pour les aides de spécialistes depuis plusieurs mois.

J'en ai marre des bas à vrai dire, je souhaite une vie sereine pour lui, pour mon fils et pour moi.

aude81 - 18/06/2018 à 14h44

Bonjour à tous

Toujours pas de messages positifs et réconfortants concernant la vie de couple ?

Je me pose beaucoup de questions. HELP.

Merci

cuberdon - 18/06/2018 à 15h14

Difficile de vous répondre...je suis en plein dedans et ce depuis 1 an et demi.
Il y a des jours ou tout semble oublié et l'amour renaît comme au premier jour et d'autres jours plus sombres.
Je crois sincèrement qu'on peut se relever de ça et que si l'amour était là dès le début, il persistera.
Je voudrais être 10 ans plus tard et vous rassurer et dire que cela a marché mais c'est encore trop tôt dans mon cas.

Par contre, j'ai contacté une association pour les familles d'alcooliques et j'ai discuté avec une femme qui vit avec son mari depuis 30 ans. Il a arrêté de boire il y a 20 ans et ils sont toujours ensemble. Avec des hauts et des bas (les bas étant les rechutes) mais elle est toujours là et ne regrette rien.

J'ai très envie d'y croire en tout cas.

Répondre au fil Retour