Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Parents, vos enfants vous le disent : « ne nous initiez pas à l’alcool ! »

Par Alcool Info Service Voir les commentaires

Deux études très différentes jettent un nouveau regard sur la consommation d’alcool au sein de la famille pendant l’enfance et l’adolescence. Faire goûter de l’alcool à son enfant,  vouloir l’éduquer à boire correctement ne serait pas bonne chose pour sa consommation future.

Ils n’aiment pas goûter l’alcool en famille

L’étude qualitative ARAMIS (1) menée par l’OFDT (Observatoire français des drogues et de la toxicomanie) montre que c’est entre 5 et 10 ans que les enfants connaissent leur premier contact avec l’alcool. Il a lieu en famille et consiste le plus souvent à « tremper les lèvres » dans une boisson alcoolisée sous le regard des adultes.

Lorsqu’on les interroge, les adolescents rapportent majoritairement le souvenir d’une expérience désagréable. Ils se sont sentis contraints et ils n’ont souvent aimé ni le goût, ni les effets. Pour eux, leur véritable initiation intervient plus tard, avec leurs amis et loin du regard parental, lorsqu’ils boivent leur premier verre « en entier ».

Des consommations plus importantes chez les adolescents initiés par leurs parents

Une autre étude (2) a suivi 765 familles américaines réparties en deux groupes : celles où les enfants (moins de 13 ans) pouvaient goûter un peu d’alcool en famille et celles où c’était interdit. Les résultats montrent que les premiers ont une consommation d’alcool plus fréquente et plus importante à l’adolescence que les enfants du second groupe.

Il ressort de l’étude ARAMIS que les parents et les adultes sont les premiers vecteurs de banalisation de l’alcool auprès des plus jeunes. Les attitudes parentales et familiales sont une référence pour les adolescents et contribuent à déterminer leur consommation.

(1) ARAMIS (Attitudes, Représentations, Aspirations et Motivations lors de l’Initiation aux Substances psychoactives) est une enquête qui a interrogé et observé environ 200 adolescents de tous les milieux sociaux entre 2014 et 2017. 

(2) « Consommation précoce d’alcool avec la permission des parents : caractéristiques psychosociales et consommation d’alcool à la fin de l’adolescence », Craig R. Colder, Kathleen Shyhalla, Seth E.Frndack, Addictive Behaviour, Volume 76, janvier 2018. Source Anpaa. 

Réagir