Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Aider un proche abstinent à passer le cap des fêtes de fin d'année

Par Alcool Info Service Voir les commentaires

Les Fêtes de fin d’année approchent avec leur lot de rassemblements familiaux et amicaux. Des moments de convivialité qui suscitent l’anxiété des personnes qui ont arrêté de boire. Comment aider son/sa conjoint(e), un(e) ami(e) ? Alcool info service fait le point.

Anticiper l’événement

On peut discuter avec lui ou elle de l’événement à venir, lui proposer d’être à ses côtés, l’assurer de son soutien dans ce moment délicat. On pourra prévoir ensemble quelles boissons sans alcool apporter.

Être solidaire

Lors de la soirée, on peut faire en sorte de l’aider à ne pas boire en ne consommant pas d’alcool soi-même ou en adoptant une consommation d’alcool très modérée. On pourra, si la personne est d’accord, l’aider à justifier vis-à-vis des autres le fait qu’elle ne boive pas. Être solidaire c’est aussi ne pas laisser la personne isolée, veiller sur elle avec délicatesse, quitter la soirée ensemble… autant d’attentions qui rendront cette soirée plus facile.

Si elle ou il boit

S’il s’avère que s’abstenir de boire est trop difficile, faire des reproches est contreproductif. Une bonne attitude peut être de reconnaître son courage à participer à la soirée, rester positif pour la suite…

Parfois il faudra l’aider à partir. Enfin, il est important de se rappeler que les rechutes font partie intégrante du parcours vers l’arrêt de l’alcool.

Commentaires


ROVE - 27/03/2018 à 01:26

Vous dites que les rechutes font partie intégrante du parcours vers l'arrêt de l'alcool mais combien de rechutes ? Mon mari boit depuis au moins 16 ans ! maintenant je pense qu'il essai d'arrêter de boire, mais j'ai un doute, il ne consomme pas d'alcool devant moi ou mes enfants, famille et amis, quand il boit il achète sa bouteille de whisky et la consomme seul dans sa voiture sur le trajet du retour de son travail et cache sa bouteille dans le coffre de sa voiture. je le connait tellement par coeur que je m'en apperçoit de suite je suis fatigué, je n'en peu plus de le voir ivre, et de mentir a tout le monde, je me pose la question de partir mais je n'ai pas le courage car j'ai encore une fille a la maison, et que je ne veut pas faire subir un divorce a mes enfants (que j'ai vécu moi même enfant). actuellement je dors dans une autre pièce de la maison.

Moderateur - 27/03/2018 à 10:13

Bonjour Rove, L'arrêt de l'alcool se fait en effet rarement du premier coup mais chaque rechute peut aider la personne qui boit à mieux se connaître. Il n'y a pas de nombre de rechutes particulier. Les questions que vous pouvez l'aider à se poser sont par exemple : Qu'est-ce qui t'a fait rechuter (circonstances, personnes, états particuliers qui ont rendu l'envie de boire de l'alcool plus forte que la décision de rester abstinent) ? Comment faire en sorte que si la même situation se reproduit la "réponse" soit différente ? Ainsi, par petites touches, la personne apprend à déjouer les pièges de l'alcool et se pose les questions de ses ressources pour s'en sortir. Si des enseignements sont tirés de la rechute alors chaque nouvelle tentative d'arrêt n'est pas tout à fait la même que la précédente. Cependant il semble dans ce que vous décrivez que votre mari n'en n'est pas à ce stade. A-t-il jamais essayé d'arrêter ? Est-il motivé pour le faire ? Quels sont d'après lui les obstacles pour qu'il arrête de boire? Pour poursuivre la discussion je vous invite à utiliser le forum pour l'entourage ou à appeler notre ligne d'écoute où nos écoutants vous conseilleront et vous orienteront. Nous avons conscience que les proches sont les premiers à souffrir de l'alcoolisme. Il existe des aides pour eux aussi et des espaces de parole. Ces aides permettent de prendre du recul, de tenir le coup, de prendre des décisions, de mieux savoir comment agir face à la personne qui boit pour favoriser qu'elle change. Le modérateur.

Réagir